L'histoire du projet du film 

'Ca n'arrive pas qu'aux autres' 

Le pourquoi et le comment  

En 2020 à Genève, après avoir été aux HUG à 5 heures de matin, pour aider et conforter une amie proche qui avait été victime de "la drogue du violeur" (aussi appelée GHB), j'ai décidé d'écrire son histoire terrifiante sous forme de scénario dans le but de faire un court-métrage, un film fiction. Durant l'écriture j'ai réalisé que ce film pourrait servir de prévention pour les jeunes de 15 à 18 ans qui sont les victimes le plus souvent touchées. Afin d'avoir un plus grand impacte sur eux j'ai engagé des jeunes acteurs entre 18 et 25 ans. Par conséquent, ce film pourra avoir une grande résonance sur le jeune public, mais également par la meme occasion il servira à informer les parents, enseignants, dirigeants politiques, milieu de la nuit, à un problème de société qui les concerne. 

Au cours de la préparation de ce film et encore aujourd'hui, je continue à rencontrer de plus en plus de jeunes me confiant leur effrayante expérience en tant que victime de cette drogue dévastatrice. Face à ce fléau, cette réalité m'a poussé à réagir et à m'engager activement, afin qu'à travers ce court-métrage, une prévention efficace puisse être menée dans les cycles d'Orientations et Collèges mais aussi à la RTS, sur les réseaux sociaux et sur tous les autres outils dont dispose notre jeunesse. 

Étant moi-même maman d'un garçon qui a eu vingt ans en 2020, je me sens directement concernée, comprenant que d'être adolescent ou jeune adulte, c'est aussi devoir apprendre à éviter les potentiels dangers de la nuit et cela peut être compliqué à cerner lorsqu'on avance dans la vie et qu'on se croit invincible.

Étant-donné que c'est durant la nuit que les jeunes s'exposent le plus souvent aux dangers de l'alcool et aux diverses drogues, l'histoire du film se situe principalement durant une soirée, dans une boîte de nuit avec une ambiance détendue, agréable et festive où on oublie tout type de danger. Pour que tous les jeunes du public puissent s'identifier aux divers personnages du film, ces derniers proviennent de tous milieux familiaux et de toutes classes sociales. Cela démontre que tout type de jeune peut être potentiellement une victime.

L'intérêt de ce film est de pouvoir solliciter et conscientiser les jeunes avant qu'ils ne se trouvent face au danger de cette drogue risquant de ruiner leur santé et briser leur vie, parfois à jamais. Pour cette raison il est important à mes yeux, de pouvoir prévenir et informer le jeune public. Ce film fiction basé sur une histoire vraie, étant plus ludique qu'un documentaire, pourrait être la clef pour mieux faire passer le message et avoir un impact plus grand, puisqu'il démontre aussi que 'Ca n'arrive pas qu'aux autres'... d'où le titre du film.

Je souhaite que l'impact de ce film puisse frapper les esprits et avoir comme but final de sauver de futures victimes...!

Une société qui ignore est une société qui tolère !